SAMUEL ETO’O JOUE LA CARTE DE LA TRANSPARENCE

SAMUEL ETO’O JOUE LA CARTE DE LA TRANSPARENCE

Au cours de l’entretien exclusif qu’il a accordé à la chaîne de télévision privée Canal 2 International, le président de la FECAFOOT s’est montré ouvert à tous les sujets, répondant aux différentes questions sans langue de bois.

On pourrait la qualifier de l’interview de l’année ! Mardi soir, le président de la Fédération Camerounaise de Football était face au journaliste Rodrigue Tongue de Canal International pour présenter son bilan, 11 mois après son arrivée à la tête de l’instance faîtière du football camerounais. Fidèle à sa réputation, l’ancien capitaine des Lions Indomptables s’est livré à l’exercice sans langue de bois, abordant au passage tous les sujets sans détour.

La chronique médiatique ces derniers temps, s’est attardée sur la signature récente du contrat avec One All Sports, nouvel équipementier des Lions Indomptables. Autour de cette convention, beaucoup de choses ont été dites, souvent aux antipodes de la réalité des faits. A Canal 2, monsieur Eto’o est revenu sur les circonstances de l’arrivée de One All Sports tout en dévoilant les chiffres du contrat.

Il ressort que l’habilleur de l’équipe du Cameroun va verser une enveloppe totale de 3 milliards de Fcfa à la FECAFOOT sur une période de trois ans, soit un montant d’un milliard de Fcfa annuel. Ce n’est pas tout. One All Sports va également octroyer des équipements d’une valeur d’un million d’euros/an pour les sélections nationales, ainsi qu’un bus VIP pour les Lions Indomptables.

« Mon exécutif et moi n’avons rien à cacher » a indiqué Samuel Eto’o au moment de révéler ces chiffres qui sont contenus dans un communiqué d’une réunion du Comité Exécutif du 9 août 2022, mais qui n’a jamais été publié. « Ce communiqué n’a pas été publié parce que notre partenaire, qui était en négociation avec d’autres équipes et nations, ne voulaient pas que les chiffres se sachent à ce moment là. Ça l’aurait mis dans une position indélicate. Et nous l’avons compris » a expliqué le patron de la FÉCAFOOT.

Un autre sujet qui a fait débats ces dernières semaines, c’est la question du passage du mandat du président de la FÉCAFOOT de 4 à 7 ans. Une disposition adoptée par l’assemblée générale de la FÉCAFOOT le 27 août 2022. _« 26 délégués avaient écrit pour demander la hausse du mandat du président de la FÉCAFOOT… A l’unanimité les 66 délégués présents à cette assemblée générale ont dit “nous allons vers 7 ans” »_ , a-t-il relaté, indiquant qu’aucune disposition textuelle de la FIFA ou du CIO ne l’interdisait.

Mais à ceux qui pensent que Samuel Eto’o aurait peur de se présenter à une nouvelle élection, il a répondu : _« si l’assemblée générale me le permet, dans trois ans et un mois j’organiserai des élections »_ .

A propos du budget de la Coupe du monde au Qatar, contrairement au montant de 14 milliards de Fcfa annoncé sur les réseaux sociaux, Samuel Eto’o a indiqué avoir défendu un budget d’environ 8, 460 milliards de Fcfa. Ici, a précisé monsieur Eto’o, la côte part de l’Etat est d’environ 5,763 milliards de Fcfa, contre 2,7 milliards pour la FÉCAFOOT. _« J’ai été joueur, j’ai défendu les budgets, j’ai vu ce qui s’est fait, je ne vais pas défendre un budget s’il n’est pas correct. J’ai travaillé durement à me bâtir un nom et il y a des choses que je ne ferais jamais »_ , a-t-il tenu à marteler.

Si, concernant les affaires judiciaires, le président de la FÉCAFOOT n’a pas voulu s’étendre, laissant le soin à la justice de trancher, il s’est en revanche montré sans ambiguïté sur les intentions politiques que certains lui prêtent. _« il faut que chacun reste à sa place. Moi ce que je sais faire, c’est le football »_ a tranché le président de la FÉCAFOOT.

Leave a Reply

Résoudre : *
15 + 10 =