Fédération Camerounaise de Football

Warning: getimagesize(http://fecafoot-officiel.com/wp-content/uploads/) [function.getimagesize]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 403 Forbidden in /home/fecalcom/public_html/wp-content/themes/fecafoot_bresil_2014/functions.php on line 105

Warning: getimagesize(http://fecafoot-officiel.com/wp-content/uploads/) [function.getimagesize]: failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 403 Forbidden in /home/fecalcom/public_html/wp-content/themes/fecafoot_bresil_2014/functions.php on line 105
Ligue des champions d’Afrique : Union de Douala, à la recherche de son glorieux passé

Ce dimanche à Douala, les Nassaras vont à l’assaut de Zamalek, pendant qu’à Bamako Coton sport de Garoua va défier le Djoliba.

Après le match nul en Coupe de la Confédération de l’UMS de Loum face au Fus de Rabat (1-1), cet après-midi à Douala, les deux représentants camerounais en Ligue des champions vont entrer en scène dimanche, dans le cadre des 1/16ème de finale. A Douala, Union de Douala, à la recherche de son glorieux passé sur la scène continentale, va essayer de surmonter l’obstacle, Zamalek. Un des plus grands clubs africain. Le club cairote détient cinq Ligues des champions, une Coupe des vainqueurs de coupes,  deux Coupes afro-asiatique…

Malgré ce palmarès élogieux, les Nassaras, à l’image de son président du Conseil d’administration Franck Happi, semblent ne pas trembler. Très optimiste, il pronostique une qualification de son équipe, question ici de gonfler à bloc le moral de ses troupes. « On va battre Zamalek, Je vous le dire, on va tout faire. On va se qualifier. On n’a pas peur de Zamalek. Et vous verrez qu’on va battre Zamalek et se qualifier », n’a cessé de marteler Franck Happi, à la presse durant toute la semaine.

Arrivé lundi dernier en terre camerounaise, les Egyptiens s’entraînent depuis mercredi au stade de la Réunification, théâtre de l’évènement ce dimanche.  Pour leur première séance d’entraînement en terre camerounaise, les Egyptiens ont tenu une séance plutôt bien décontractée. La décontraction s’est poursuivie lors des retrouvailles entre les dirigeants. Ces deux clubs s’étaient d’ailleurs déjà rencontrés en 2012 toujours en Ligue des Champions. Et les égyptiens, plus expérimentés, s’étaient qualifiés.

Mais cette année, l’effectif du Zamalek est jeune et inexpérimenté. Union de Douala, deux fois vainqueur de Coupe africaine (1979 et 1981), devrait profiter pour prendre une bonne avance à domicile.  Les hommes du coach «Diallo» Joseph Siewé, co-leader du championnat, après sept journées, sont en grande forme. Mieux, les Nassaaras, forts de leur facile qualification au tour précédent, peuvent aussi compter sur un groupe qui a su se régénérer ces derniers temps. Avec le retour de son international Kombi Madjang et de son buteur Chenkam, Union possède à travers ces deux joueurs, un atout supplémentaire.

Par ailleurs, sur papier, Coton sport ne devrait pas éprouver les mêmes difficultés que les autres représentants camerounais sur la scène continentale. Pour l’avoir éliminé en 2013, l’équipe des berges de la Benoué partira d’ailleurs avec un avantage psychologique sur son  adversaire. Mais le récent demi-finaliste de la Ligue des champions a des qualités à faire prévaloir. Sauf que le Djoliba souffre en ce moment du fait de la longue trêve, du championnat local.  Le champion du Cameroun en titre, exempt du tour préliminaire, qui connait un début de championnat mitigé, saura-t-il tiré profit de cette situation pour montrer un meilleur visage de son football ?

Emile Zola Ndé Tchoussi