Le président de la Fédération camerounaise de football a dressé le bilan des 100 premiers jours du nouvel exécutif de l’instance faîtière du foot camerounais. Voici l’intégralité de sa déclaration devant les médias nationaux et internationaux, le 22 avril 2019 au siège de la FECAFOOT à Yaoundé


Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Urgence

Mesdames et Messieurs les membres du Comité Exécutif

Mesdames et Messieurs les journalistes

Chers collaborateurs

Mesdames et Messieurs

 

C’est un réel plaisir pour moi de vous accueillir aujourd’hui dans la maison du football camerounais, pour sacrifier à un exercice que j’ai promis il y a quelques mois lorsque je prenais les rênes de la maison.

Je voudrais de prime à bord vous remercier pour votre présence, qui sans aucun doute, montre clairement l’intérêt que vous accordez aux activités de la Fédération en général et du football en particulier.

L’intérêt est d’autant plus significatif au regard des nombreux développements qui se sont opérés dans la sphère footballistique de notre pays et qui nécessitent des éclairages.

 

Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Urgence et du Comité Exécutif,

 

Je vous remercie particulièrement d’avoir accepté d’être à mes côté en ce moment. Votre présence montre l’esprit d’équipe dans lequel nous travaillons et qui nous permet d’avancer sereinement vers l’atteinte des objectifs pour lesquels nous avons été élus.

Pour revenir à l’objet de notre rencontre, il s’agit pour nous de faire le bilan de notre séjour depuis la prise de fonctions le 18 décembre 2018 jusqu’à nos jours, au regard de notre plan stratégique 2019-2022 dont la vision est : « Redorer le blason de la FECAFOOT en vue d’affirmer le leadership continental du Cameroun en matière de football ».

Sur un plan général, et en toute modestie, je suis satisfait des avancées opérées jusqu’à présent. Ces avancées montrent que si nous continuons à évoluer dans le même état d’esprit, notre tableau de réalisations sera bien rempli.

A preuve, au terme de la visite de la mission de contrôle de la FIFA qui a séjournée au Cameroun du 7 au 9 avril 2019, nous avons reçu les félicitations de l’administration de la FIFA qui est impatiente de travailler avec la FECAFOOT. Nous avons par ailleurs accueilli un consultant de la FIFA dans le domaine technique qui a passé une semaine dans notre pays.

Ceci dit, je félicite une fois de plus tous mes collaborateurs pour le travail qui est en train d’être fait et leur demande de redoubler d’ardeur car beaucoup reste à faire.

Mesdames et Messieurs, nos activités au cours de ces trois derniers mois nous ont permis de commencer la mise en œuvre des axes de notre plan d’action.

1- Gouvernance et administration

Un travail de restructuration de la Fédération avait été engagé par la normalisation et nous sommes en train de le finaliser.

Pour combattre la corruption et restaurer l’éthique et les bonnes pratiques, nous avons instruit le respect scrupuleux des procédures administratives et financières auxquelles tout le monde est astreint. Nos différents prestataires savent bien de quoi je parle.

Afin de généraliser cette pratique auprès de nos Ligues régionales, nous avons organisé un séminaire d’information et de renforcement de capacité à l’intention des présidents et des agents administratifs de toutes ces Ligues.

En ce qui concerne le renforcement de nos relations avec l’Etat, je puis vous dire que nos relations sont au beau fixe et nous sommes toujours à la disposition des pouvoirs publics.

S’agissant de nos relations avec les acteurs du football, je dirais que des efforts se poursuivent pour établir la confiance avec nos différents partenaires. La FECAFOOT retrouve au fil des jours la confiance de ses principaux partenaires, même si le contrat avec notre précédent équipementier, arrivé à échéance, n’a pas été prolongé. Nous y reviendrons.

Sur le plan de la coopération internationale, nous avons de très bonnes relations avec la FIFA et la CAF qui sont nos principaux partenaires.

Des négociations sont en cours et un Mémorandum d’entente sera signé dans les prochains jours avec une Fédération sœur et ce partenariat sera bénéfique pour la préparation de notre équipe nationale pour la CAN Total Egypte 2019. Nous y reviendrons le moment venu.

 

Nous poursuivons l’amélioration de la communication interne avec la création d’une adresse professionnelle pour tous les employés ainsi que le perfectionnement de notre système informatique pour un meilleur rendement. C’est une action qui se fait progressivement compte tenu de nos contraintes budgétaires. Nous avons opté pour la transparence.

 

S’agissant de la séparation des prérogatives entre le Comité Exécutif et l’administration, des efforts sont faits pour limiter l’immixtion des élus dans le fonctionnement quotidien de l’administration dans le but de permettre aux employés de travailler dans la sérénité.  Je remercie une fois de plus mes collègues pour leur bonne collaboration.

 

En résumé sur cet axe, bien que beaucoup reste à faire, nous sommes sur la bonne voie.

En résumé sur cet axe, bien que beaucoup reste à faire, nous sommes sur la bonne voie.

2- Développement technique

En ce qui concerne le développement technique dont le principal objectif est la restructuration de la DTN afin de la mettre au centre du développement du Football, notre principal challenge était de trouver quelqu’un capable de répondre à nos exigences et de mon humble avis, M. Noah a les capacités au vu de son parcours de relever le défi. Il a été installé le 1 avril et nous verrons le DTN au pied du mur.

Le DTN soumettra son plan stratégique de développement à l’Assemblée Générale.

Il organise en ce moment son programme de descente sur le terrain pour faire un état de lieu.

Je suis heureux de vous annoncer que nous bénéficierons de l’accompagnement considérable de la FIFA qui, dans le cadre de son programme de développement technique, partage notre vision à savoir : « Mettre la DTN au centre du développement du football ».

3- Le football professionnel

Notre priorité en ce qui concerne le football professionnel est de renforcer la collaboration avec la LFPC dans le but de l’accompagner vers la professionnalisation. Nous restons dans cette logique et nous continuons à apporter notre accompagnement à la Ligue pour lui permettre de remplir ses engagements.

Comme vous le savez tous, suite à la crise qui s’est déclenchée entre la Ligue et les clubs d’élite 1 et 2, la FECAFOOT a mis sur pied un Comité chargé de réfléchir sur l’avenir de la Ligue de football professionnel. Ce Comité est toujours à pied d’œuvre. Le résultat de ses travaux sera présenté à l’Assemblée Générale qui saura les apprécier.

 

4- Le football amateur

Le championnat a repris dans toutes les Régions et des moyens conséquents ont été mis à la disposition des ligues régionales et départementales. Notre objectif est de faire du championnat amateur un championnat de référence et nous y travaillons. La situation va évoluer progressivement et nous suivons de près l’activité de chaque Ligue et nous saurons récompenser les meilleurs.

Par ailleurs, le tournoi des Régions est en cours de préparation et sera présenté à l’Assemblée Générale pour validation.

 

 

 

 

5- Les clubs

Notre programme prévoit la mise à niveau des équipes par la mise sur pied d’une Licence de clubs. Seuls les clubs qui répondront aux critères établis pourront participer aux compétitions de la FECAFOOT.

Nous allons organiser des séminaires d’information et sommes prêt à accompagner les clubs qui veulent franchir le pas de leur modernisation.

Ce dispositif permettra à moyen terme de résoudre tous les problèmes que rencontrent les clubs comme celui du paiement des salaires des joueurs et des encadreurs ainsi que la situation juridique des clubs.

Nous sommes en train de travailler sur cette question qui sera présentée à l’Assemblée Générale.

Vous savez aussi que suite à l’interpellation de la FIFPRO et la FIFA, sur la question des salaires des joueurs un Comité ad hoc a été créé pour proposer des solutions à la question. En attendant les résultats des travaux qui trainent parce que certains clubs n’ont pas toujours apporté des éléments de réponses, la licence des clubs va régler définitivement cette situation.

 

6- Les joueurs

Comme je viens de le dire plus haut, avec la mise en place de la licence des clubs, les joueurs seront les grands bénéficiaires. Nous allons relancer dans les prochains jours la convention entre la CNPS et la FECAFOOT pour la couverture sociale des joueurs et tous les acteurs du football.

Toutes ces actions visent à mettre les joueurs dans les meilleures dispositions pour produire un bon spectacle qui contribuera à ramener les spectateurs dans les gradins.

 

7- Le football féminin

Le championnat de football féminin se poursuit et notre équipe nationale A participera en juin prochain à la Coupe du Monde après une deuxième place lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Ghana. L’avenir du football féminin est prometteur et nous travaillons pour son développement à tous les niveaux.

En ce qui concerne la participation de l’équipe nationale au mondial en France, elles continuent sereinement la préparation au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo après une participation remarquable à un tournoi en Chine. Elles vont poursuivre leur préparation par un stage d’acclimatation dans le Sud de l’Espagne. Toutes les dispositions ont déjà été prises à ce sujet.

On peut donc affirmer que toutes les conditions sont réunies pour une bonne prestation de notre équipe à cette compétition. Le récent passage au Cameroun du Trophée de la Coupe du Monde Féminine a davantage galvanisé nos joueuses à qui nous souhaitons déjà bonne chance.

 

8- Le football jeune

Bien que le championnat du football jeune soit encore en berne, nous savons exactement ce que nous avons à faire pour permettre son décollage. Nous y travaillons activement, croyez-moi.

Nous nous réjouissons de la bonne prestation de nos U17 en Tanzanie qui sont qualifiés pour les demi-finales ainsi que pour la phase finale de la Coupe du Monde U17 prévue au Brésil du 05 au 27 novembre 2019.

Cette prestation nous interpelle au plus haut niveau et représente un signal fort pour la mise en place de la Ligue spécialisée de football jeune.

 

9- L’arbitrage

Le fait majeur dans le secteur de l’arbitrage est le retour à la FECAFOOT de la Commission Centrale des Arbitres conformément aux Statuts de la FECAFOOT, de la FIFA et de la CAF. Nous venons d’ailleurs d’être réconforté dans cette position par une lettre de la CAF qui demande fermement à la LFPC de se soumettre à l’autorité de la CCA de la FECAFOOT dans le domaine de l’arbitrage y compris au niveau des désignations officielles des arbitres des matches des championnats professionnels. Nous osons croire qu’après cet éclairage, les esprits se calmeront.

Par ailleurs, notre chantier pour la professionnalisation de ce corps de métier va se mettre en place progressivement.

 

10- Infrastructures

L’un des grands chantiers que nous nous sommes engagés à poursuivre est la finition du siège de la FECAFOOT. Je puis vous dire que plusieurs rencontres ont déjà été organisées entre toutes les parties prenantes de ce chantier pour relancer les travaux. Nous avons bon espoir, malgré la complexité de ce dossier, qu’une solution nous permettant de poursuivre les travaux sera trouvée.

Dans la même lancée, le projet de réhabilitation et d’extension du Centre Technique d’Odza va se  poursuivre avec un appui conséquent de la FIFA.

11- Marketing

Nous avons mis en place la commission du Marketing présidée par M. Gilbert Kadji. La Commission est à pied d’œuvre depuis trois mois pour renouer avec nos partenaires traditionnels ORANGE/SABC.

 

12- Les Lions Indomptables

Vous êtes sans ignorer que les Lions ses sont qualifiés pour la phase finale de la CAN Total Egypte 2019 après une brillante victoire sur les Comores. Un travail sur la préparation de la participation de cette équipe est en cours d’élaboration et tous les détails vous seront communiqués en temps opportun.

S’agissant du problème soulevé par les Comores, j’ai eu une séance de travail avec le service juridique de la CAF qui a donné toutes les assurances sur ce dossier.

 

13- La sentence de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage

C’est avec satisfaction que j’ai accueilli la sentence de la CCA au sujet du processus électoral à la FECAFOOT alors que j’étais au Caire pour le tirage au sort de la CAN. Cette décision va nous permettre de poursuivre sereinement notre œuvre de reconstruction du football camerounais. Ce dernier est dans la léthargie depuis que certains acteurs ont transformé les tribunaux en terrain de football, ce qui a causé un préjudice énorme au football sur le plan de son développement et même de son financement. Il ne s’agit pas seulement de tout l’argent qui a été dépensé pour les procédures, mais aussi des fonds qui ne sont pas arrivés à cause de l’instabilité institutionnelle.

Je dirais que cette sentence est une victoire pour le football camerounais. En ce qui nous concerne, nous restons ouverts et notre appel au rassemblement est toujours d’actualité.

 

14- L’organisation du CHAN 2020

L’octroi du CHAN au Cameroun après le désistement de l’Ethiopie est une bonne nouvelle. L’organisation de cet événement constituera un rodage pour la préparation d la CAN 2021.

 

En ce moment, le Cameroun a déjà des infrastructures adéquates pour accueillir cette compétition qui n’est pas aussi contraignante que la CAN en matière d’exigence.

 

La réussite de ce challenge nous permettra d’organiser l’une des meilleures CAN de l’histoire.

 

15- L’équipementier

         La question de l’équipementier de la FECAFOOT est désormais un secret de polichinelle.

Comme vous le savez tous, le contrat avec PUMA est arrivé à échéance en décembre dernier, bien qu’il y’avait une possibilité de le renouveler avant échéance. Ce que vous devez savoir est que PUMA avait revu de manière considérable à la baisse son offre malgré les efforts du Comité de Normalisation et du nouvel Exécutif pour poursuivre l’aventure avec lui. En février dernier, nous sommes arrivés au point de non-retour et il était de notre devoir de trouver un autre équipementier pour nos équipes nationales.

 

Plusieurs firmes ont été approchées et Le Coq sportif nous a fait une proposition supérieure à celle de PUMA. Logiquement et sans état d’âme, nous avons accepté la proposition.

 

Je suis sûr que vous brulez d’impatience de connaître les termes du contrat. Prenez votre mal en patience, tout sera fait en toute clarté et tous les détails du contrat seront rendu publics.

 

16- L’affaire de la FRMF

Permettez-moi une fois de plus de féliciter les cadets pour leur double qualification en demi-finale et à la Coupe du Monde U-17.

S’agissant de la sortie médiatique du Président Leekja, je  n’ai pas de problème particulier avec lui, mais je crois qu’il a un problème avec la défaite et il réfléchit mal. Je suis d’autant plus surpris qu’il s’agit d’un Vice-Président de la CAF qui méconnaît les Règlements de la CAF qu’il est censé défendre et protéger.

En ce qui nous concerne, nous avons respecté ces Règlements en acceptant de jouer avec 18 joueurs nonobstant les IRM effectués à Yaoundé et en Tanzanie.

L’attitude du Président Leekja est incongrue, il faut être responsable à la défaite comme à la victoire.

Pour ce qui est du contrôle osseux du poignet, je tiens à rappeler au Vice-Président que les tests du poignet ont été récemment reconnus par la Cour Européenne des Droits de l’Homme comme étant suffisamment fiables pour justifier l’âge des jeunes gens.

 

Mesdames et Messieurs

En espérant que je n’ai pas été long, il était de mon devoir de respecter mon engagement en vous résumant l’essentiel de ce que le nouvel Exécutif a eu à faire durant ces 100 premiers jours symboliques.

Notre nouvelle approche, vous avez pu le constater, est de communiquer et de partager l’information avec les acteurs du football et le public. Nous allons continuer dans cette lancée et nous espérons que vous allez continuer à nous accompagner pour le bien du football.

Je vous remercie.