Réformes de la DTN : Le satisfécit de la FECAFOOT

Vendredi 03 août 2018, la Commission Chargé de la Reforme de la DTN et la modernisation de la gestion des sélections nationales a clôturé sa semaine de travail.

Nommé le 11 juin 2018, la Commission Ad Hoc chargée de la réforme de la Direction Technique Nationale et de la modernisation de la gestion des équipes nationales était à pied d’œuvre toute la semaine dernière.

Cinq jours durant, les membres de cette commission, sous la houlette de son président, Jean Alain Boumsong, a planché sur le management de la DTN et des sélections nationales. Tous ces techniciens ont chacun apporté son expertise et fait part de son expérience.

Juste avant de mettre un terme à leurs travaux le vendredi 03 août 2018, ils ont reçus la visite du président du Comité de Normalisation, Me Dieudonné Happi. Ce dernier était assisté de trois de ses collaborateurs à savoir : Bellet Edimo, Dr. Oumarou et Ndjomo Kamdem Kevin.

Le Président du Comité de Normalisation a trouvé les mots justes pour apprécier le travail fourni par les membres de la Commission.

« Nous avons honte de n’avoir pas pu vous accueillir… malgré tout, vous avez travaillé avec beaucoup d’engouement. Nous avons été impressionnés par votre assiduité. Un tel degré de patriotisme est rare dans notre pays. Ce que vous avez fait est un exemple à véhiculer, à faire connaître. Nous avons eu les échos de votre Commission et nous avons été plus qu’honoré. »

Poursuivant son propos, le président du Comité de Normalisation s’est voulu rassurant en indiquant que les recommandations de la Commission ne resteront pas lettre morte.

« Vos avis vont impactés sur les changements qui vont intervenir du football camerounais. Comment ne pas vous dire merci ? Ce d’autant que je sais que vous l’avez fait bénévolement.»

De son côté, Jean Alain Boumsong, s’est dit flatté de présider cette Commission composée de personnes dont l’expertise est si riche. « Nous avons eus une semaine riche a-t-il dit. Nous allons faire la synthèse de notre travail de la manière la plus limpide, la plus sincère et la plus efficiente. »

Dans un style qui lui est propre et comme pour saluer la transparence qui a caractérisé leurs travaux, Jean Alain Boumsong a conclu son propos en ces termes : « Je ne suis pas venu pour une inquisition de la fédération. Pour terminer, je dois dire que si vous voulez parler, il faut dire la vérité ou se taire ».

C’est sur ces mots que la Commission a mis un terme à ses travaux. Rendez-vous a été pris pour les prochains jours lors de la cérémonie de restitution qui aura certainement lieu dans les prochains jours.

SANDEAU NLOMTITI

Comments (1)

  1. HATE DE CONNAITRE LA TENNEUR DU RAPPORT

Leave a Reply

Résoudre : *
17 − 7 =