Pour leur deuxième sortie, les Lions indomptables de moins de 17 ans n’ont pas failli à leur réputation. Menés depuis la 22ème  minute, les bébés lions ont su faire parler leur envie et leur détermination pour revenir au score et finalement l’emporter.

Fabrice Ndzie et ses coéquipiers ont rugi une fois encore. Après un peu plus de 95 minutes de jeu et presqu’autant de duels gagnés, pour l’essentiel, les Lions vont quitter la pelouse du stade de Chamazi sans avoir une seule fois plié l’échine face à leurs adversaires. Les bébés Lions n’ont pas flanché.
Le Cameroun garde intacte sa réputation. L’envie, la détermination, la robustesse, un mental de fer et aussi et surtout les choix et les consignes du banc de touche ont suffit pour donner, plus que jamais, aux poulains de Thomas Libiih un statut de favoris de cette compétition qui se déroule en ce moment en Tanzanie.

Après un premier rendez-vous fort bien réussi lundi dernier contre la Guinée (victoire 0-2), Fabrice Ndzie et ses camarades affrontent le jeudi 18 avril, l’équipe favorite du groupe B voire du tournoi : le Maroc. Les Lionceaux forts des qualités techniques dont ils ont fait montre lors de leur premier match face au Sénégal (1-1) et surtout de leur victoire en amical environ un mois plus tôt à Antalya en Turquie, sont donnés vainqueurs. Mais le camp camerounais jure de prendre sa revanche. La rencontre s’annonce donc des plus engagées.

Mais après seulement 22 minutes de jeu, les lionceaux se font peur. Tawfik Bentayeb est à la conclusion dune action de contre et donne l’avantage à son équipe. Les bébés Lions prennent un coup au moral mais tiennent bons jusqu’à la pause.

A la reprise, le nouveau déploiement tactique des verts, rouges et jaunes oblige les Lionceaux de l’Atlas à rester dans leur camp. Désormais maître du ballon, les Camerounais pressent de toute part, la muraille blanche résiste mais se lézarde.

Le banc de touche camerounais injecte alors du sang neuf. 24 minutes suffisent à Ismaïla Seidou pour confondre les marocains et donner définitivement la victoire au Cameroun. Son premier coup de griffe survient à la 72ème minute lorsqu’à la conclusion dune action collective, il remet les deux équipes à égalité. Le second coup de griffe, lui, arrive dans les arrêts de jeu. Profitant dune erreur de la défense adverse, il s’empare du cuir et inscrit le but de la victoire pour le Cameroun.

Ce but offre au Cameroun une place en demi-finales et le droit de représenter le continent à la phase finale de la Coupe du monde qui aura lieu au Brésil en novembre prochain.

 

VOIR LES TEMPS FORTS DU MATCH

Fort de cette brillante prestation, c’est tout logiquement que le jeune Ismaïla Seidou a obtenu le trophée de l’homme du match.