La sélection nationale des moins de 17 ans s’est imposée 4 buts à 1 sur son homologue Ougandaise lors du match qui a opposé les deux sélections dans le cadre de la deuxième rencontre du groupe 2 du Tournoi UEFA Assist 2019 qui se déroule en ce moment à Antalya en Turquie.

La rencontre d’un niveau moyen mettait face à face deux équipes assez robustes et pas toujours bien organisées. Sans aucun doute les poulains de Thomas Libiih ont dominé la rencontre, mais se sont fait peur notamment en première période.

Le premier but du match arrive un peu tôt à la 18ème minute de jeu à la suite d’un corner exécuté par la formation Ougandaise. Profitant d’un moment d’inattention de la défense camerounaise, Juma Ibrahim, l’attaquant ougandais tente une frappe. Le ballon renvoyé par la barre transversale ricoche sur le dos du gardien Manfred Ekoi et prend la direction des filets.

Surpris par cette ouverture du score les bébés Lions veulent rétablir rapidement la marque mais bafouillent leur jeu et le score ne bouge pas jusqu’à la 41ème minute de jeu.

Récupérant une balle de contre, Manfred Ekoi, balance un long ballon en direction de Leonel Wamba qui s’impose face à deux défenseurs ougandais et inscrit le but égalisateur. Les deux équipes retournent aux vestiaires sur un score de parité (1-1).

Après la pause, les Camerounais, plus sereins désormais, réorganisent leur jeu et prennent rapidement l’ascendant sur leurs adversaires qui résistent tant bien que mal. Mais pris  en étau par la vague verte, ils ne peuvent que constater les dégâts.

D’abord Leonel Wamba de la tête sale l’addition à la suite d’un corner (69è) puis cinq minutes plus tard Stève Mvoue, sur coup franc, brise tout espoir de revenir au score et enfin Alioum Seidou (87è) donne le coup de grâce. A 4 buts à 1, la messe est dite. Pour les quelques spectateurs présents, la logique est respectée.

Le Cameroun l’emporte sans avoir particulièrement brillé. Conscients de ce qu’ils sont capables de mieux,  les joueurs ont promis de jouer un tout autre match demain. La Biélorussie est avertie. Just wait and see.