SPEECH BY THE PRESIDENT OF FECAFOOT AT THE FUNERAL OF Mr. TATAW ETA STEPHEN

 

The Minister of Sports and Physical Education, Personal representative of the Head of State;

HonourableMinisters here present;

The Personal Representative of the President of the Confederation of African Football (CAF);

Your Excellency the Roving Ambassador;

The Governor of the Center Region;

Other Administrative Authorities here present;

Political Leaders;

Religious Authorities;

Your Royal Highnesses;

Dear football lovers and members of the Football family;

Beloved members of the deceased’s family;

Ladies and Gentlemen, Dear mourners.

C’est en proie à une profonde émotion que je prends la parole en cette douloureuse circonstance en tant que Président de la Fédération Camerounaise de Football pour adresser un adieu à celui qui était il y a encore quelques jours, l’un de mes collaborateurs les plus dévoués que le Cameroun entier appelait Captain TATAW. D’ailleurs, son humilité légendaire a fait de lui l’employé le plus chaleureux de la Maison du football de Tsinga, où chacun avait un petit nom pour lui : « Tara », « Mon type », « Big Massa », « Capi » et bien d’autres appellations qui trahissaient une affection certaine, une complicité même quelquefois.

Mais il est important de dire qu’en hommage au parcours et au statut de légende du football de Stephen TATAW, ses rapports avec ses collègues ont toujours été empreints de respect et de considération malgré la proximité qui s’était créée. Chacun savait pouvoir puiser dans sa riche expérience pour comprendre l’environnement et les attitudes au sein des Lions Indomptables et même dans le milieu du football en général.

Before he passed away, Stephen TATAW was in charge of monitoring National Teams at the Football National Technical Directorate where he was able to share his experience. It is in this capacity that he was part of the Indomitable Lions’ trip to Egypt in 2019. He then recounted his experience to his young successors in the national team, telling them about his high sense of patriotism. He cherished national pride, proving himself to be a hard worker, a loyal and friendly person, in-short, a very good person that death has prematurely snatched from us.

I had a quite personal and special relationship with Stephen TATAW. During most of our conversations, he was very good at advising me thanks to his good mastery of the football milieu. That is why I know how concerned he was about the well-being of former players, especially former Indomitable Lions. During the Normalisation Committee chaired by Barrister Dieudonné HAPPI, he actively contributed in the workshop of the Commission to Reflect on the reconversion of former players. The best tribute to him would be to carry on with this work which has become more necessary than ever. FECAFOOT on its part is committed to carrying out this project in collaboration with former Indomitable Lions.

StephenTATAW ETA a été pendant quatre ans l’emblématique capitaine des Lions Indomptables seniors. C’est lui qui portait le brassard au cours de la formidable et mémorable épopée de 1990, que le Cameroun, l’Afrique et le monde entier n’ont pas oublié 30 ans plus tard. A ce grand rendez-vous du football mondial, il a mené ses coéquipiers à une des aventures les plus honorables que notre pays ait connue. Nous lui en serons éternellement reconnaissants.

Quatre ans plus tard, Stephen Tataw entre dans l’histoire du football africain en arborant une fois de plus le brassard des Lions Indomptables au cours du Mondial de 1994, devenant le premier joueur africain à être capitaine à deux Coupes du Monde successives. Un couronnement pour ce joueur incroyablement robuste et d’un talent inné.

En effet, le jeune TATAW ETA STEPHEN débute sa carrière de footballeur en championnats scolaires. Très tôt, il est remarqué et recruté par CAMMARK de KUMBA, club avec lequel il dispute la finale de la Coupe du Cameroun de la saison 1986/1987.

Ensuite, il intègre le TONNERRE de Yaoundé, où il passera trois ans avant de rejoindre l’OLYMPIQUE DE MVOLYE en 1991.En 1994, il signe au TOSU FUTURES du Japon. Il n’est pas inutile d’indiquer qu’il est le premier joueur africain à signer en championnat professionnel au pays du Soleil Levant.

En Equipe Nationale, Stephen TATAW ETA totalise quarante-trois sélections avec les Lions Indomptables seniors.

A l’échelon continental, il a remporté la coupe d’Afrique des Nations au Maroc en 1988, dont il a d’ailleurs figuré dans l’équipe-type. Il a également participé à la Coupe d’Afrique des Nations de 1992.

Stephen TATAW’s temperament and leadership turned him into a great rassembleur, a leader who was listened to and respected. He symbolised the « fighting spirit » that is typical of our National Team.

*  *

The number and calibre of the personalities who have left their duties to be here to pay a last respect to you is a testimony of both the iconic figure and legendary footballer that you were and the affection they had for you.

To all of us members of the great football family, I know there are no words to ease the pain that we all feel.

I call on you all to be strong.

 

A toi Cher Collaborateur,

Tu avais encore une belle carrière à parcourir : tu étais appelé à rendre encore plus de services au football, mais le sort en a décidé autrement.

La grande famille du football au sein de laquelle tu avais surtout des amis te dit adieu.

TATAW ETA STEPHEN, toi dont la silhouette a dorénavant disparu du milieu de la FECAFOOT, les Collègues, dans les cœurs desquels tu continueras à vivre par le souvenir, t’adressent leur dernier et sincère adieu.

  • Va et repose en paix, Cher Collaborateur
  • Va et repose en paix, Capitaine emblématique des Lions Indomptables

Que la terre de tes ancêtres te soit légère.

Farewell –  Rest In Peace…

Leave a Reply

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =