Le jeudi 10 janvier 2019, sest tenue au siège de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) une réunion de prise de contact et de mise au point entre les responsables de la FECAFOOT et les sélectionneurs des équipes nationales à lexception de léquipe nationale fanion. La rencontre était présidée par Seidou Mbombo Njoya, le président de la FECAFOOT assisté de Benjamin Didier Banlock, le secrétaire général.

 

Dentrée de jeu, Seidou Mbombo Njoya a indiqué aux sélectionneurs quils constituent un maillon essentiel dans son projet visant à « remettre la Fédération dans le bon sens ».  « Une nouvelle forme de management se met progressivement en place et votre contribution est attendue» puisque « la Fédération est très souvent jugée à laune des performances des équipes nationales », leur a-t-il dit.

 

Pour «mettre fin à lamateurisme et trouver des solutions au problème dorganisation des sélections », Seidou Mbombo Njoya a rappelé aux sélectionneurs quils sont assujettis à la Direction technique nationale (DTN).

 

Dorénavant,  toutes les activités menées par les entraîneurs dans le cadre de leur fonction devront, avant leur mise en uvre,  recevoir le sceau de la DTN. Celle-ci devra être associée à toutes les étapes de leur travail depuis la présélection des joueurs jusquà la participation finale à une compétition.

 

Pour Seidou Mbombo Njoya et son Comité exécutif, il sagit de donner à la DTN « la place centrale, la place quelle mérite » dans le projet de développement et de promotion du football.

 

« Il ne peut pas avoir une véritable promotion de notre football sans une DTN forte », a déclaré le Président Seidou qui a réaffirmé sa volonté de donner à tous les entraîneurs un statut et cadre de travail adéquat.

 

Séance tenante, instruction a été donnée au chef de la division juridique afin de préparer un rapport sur la situation des entraîneurs des sélections des catégories inférieures.

 

Au terme de cette rencontre, le Président Seidou Mbombo Njoya a annoncé la tenue une fois par mois dune réunion de travail avec la DTN.

 

Une DTN appelée à donner un label au football camerounais et qui, dans un avenir très proche, connaîtra des aménagements.

 

J.J. Mouandj’A Mouandjo