Elite One : Canon-Tonnerre, comme au bon vieux temps

Le Canon a tonné plus que le TKC (2-1) et la légende de deux clubs mythiques mais concurrents se poursuit.

Les choses ne sont plus ce qu’elles étaient mais les mythes ne meurent jamais. Canon-Tonnerre reste un classico et c’est toujours un rendez-vous pour le public de Yaoundé. Quinze minutes avant le début de cette rencontre de la 22ème journée du championnat d’Elite One, il n’y avait plus place dans les tribunes du stade de Ngoa-Ekellé. Ses 4 000 places avaient déjà été pris d’assaut par un public de supporters équitablement répartis entre supporteurs du club des Vert et Rouge de Nkolndongo et ceux des Blanc et Noir de Mvog-Ada. Parmi eux, Emmanuel Kunde et Jacques Nguea, légendes du Canon de Yaoundé. Leur passage devant la tribune d’honneur a ressuscité chez beaucoup les temps mythiques d’une saga entre les deux clubs de la capitale à l’histoire si chargée. Mais le temps a passé et c’est en lever de rideau que les deux équipes évoluent ce dimanche 16 février, comme une sanction de leurs performances en demi-teinte depuis quelques années et principalement depuis le lancement de la saison 2019/2020.

Ce n’est plus l’époque des Abega Théophile, Manga Onguené, Thomas Nkono, Mbida Arantès, Dang Dagobert, Songo’o… face aux Roger Milla, Paul Bahoken, Ebongue Ernest, Mama Jean Louis,George Weah, Koffi Abbrey, etc. Ce n’est même plus la génération plus récente des Rigobert Song face aux Marc-Vivien Foé. Mais la graine n’est pas morte. Il y avait en effet un duel à distance entre Grégoire Nkama, capitaine et avant-centre du TKC, et Kevin

Assiga, deuxième meilleur buteur de l’Elite One. Le premier est rusé, lent mais redoutable. Le second est percutant, fulgurant et peut encore progresser. Il est d’ailleurs l’auteur du second but du Canon, celui qui lui permet de s’imposer par deux buts à un.

Les choses ne sont vraiment plus ce qu’elles étaient car c’est bien le TKC, autrefois comparé au Brésil pour sa capacité à faire circuler le ballon, qui cherchait ses marques. Et c’est le Canon qui faisait le jeu, devant un public plutôt ravi de revivre des sensations qu’il croyait perdues. Comme avec Canon-Bamboutos, les spectateurs ont répondu présents. La 22ème journée était particulièrement relevée avec en plat de résistance, dès 18h30min, le duel au sommet Colombe de Sangmelima, le dauphin, contre Coton Sport, le leader au moment du coup d’envoi. Battus 2 buts à 0, le club de Garoua a cédé le fauteuil de premier à son adversaire du jour. Dans les gradins pour assister à ce passage de témoin, Seidou Mbombo Njoya, président de la FECAFOOT, Aboubakar Alim Konate, président du CTT, organisateur du championnat professionnel, et plusieurs représentants de la CAF et des pays engagés dans le CHAN 2020.

Le président de la FECAFOOT Seidou Mbombo (chemise blanche) et le président du CTT Aboubakar Alim Konate
Colombe de Sangmelima et Coton Sport (en blanc) : le duel au sommet

Leave a Reply

Résoudre : *
13 − 11 =