Après une séance de récupération, ils quittent Nairobi ce jeudi 6 septembre au soir pour la capitale comorienne.
Ils sont désormais 22 Lions Indomptables A, sans plus. Les deux Lionceaux, associés par le coach Seedorf pour la préparation à Nairobi du match Comores-Cameroun comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019, ont quitté la tanière ce jeudi 6 septembre 2018. Pierre Ramsès Pe Akono et Stéphane Zobo laissent un groupe soudé et joyeux, avec le sentiment d’avoir participé à une expérience unique avec des joueurs bien plus expérimentés mais chaleureux et ouverts. Ils n’ont pas échappé à la séance de bizutage, rituel inévitable lors de la première sélection au sein des Lions Indomptables. Exercice de « déconne totale » en présence du coach et du reste du staff, au cours duquel le nouveau venu montre son amour, sa connaissance du pays, sous les questions et les blagues de ses coéquipiers. Un beau moment de détente que les nouveaux venus (Paul George Ntep, Jérôme Onguene, Joyskim Dawa Tchakonte, ainsi que les deux Lionceaux) ont allègrement vécu.
Ce jeudi 6 septembre marque la fin du stage de préparation de Nairobi pour les Lions Indomptables. En quatre jours, le coach a organisé six séances d’entrainement soit au Kasarani stadium, le meilleur du pays, disposant d’une pelouse à gazon naturel, soit au Camp Toyoyo stadium, avec sa pelouse de gazon synthétique. Un choix qui ne doit rien au hasard puisque le stade Said Mohamed Cheikh de Mitsamiouli, qui va accueillir la rencontre Comores-Cameroun le 8 septembre à 15 heures (GMT+3), dispose d’un gazon synthétique. Peu avant de prendre le vol spécial affrété pour rallier Moroni, les Lions Indomptables vont bénéficier d’une séance de récupération.
Les 22 joueurs de Seedorf ont eu l’occasion d’apprécier la méthode du nouvel entraineur-sélectionneur. Un technicien rigoureux et travailleur qui a réussi sa prise en main au vu de la complicité des regards  avec les joueurs, de la discipline observée dans le groupe et de l’écoute dont il a bénéficié. Seedorf a montré tout son professionnalisme, maitrisant tout dans les détails et travaillant en étroite collaboration avec les autres membres du staff dont l’essentiel a été renouvelé.
Sa complicité avec Patrick Kluivert s’est confirmée au cours des séances d’entrainement et on a pu constater une synergie avec Joël Epalle et Jean Alain Boumsong, les entraîneurs adjoints. « Nous devons être concentrés sur ce que nous avons à faire, et uniquement sur notre travail », a-t-il constamment rappelé. L’entraineur-sélectionneur.
Les Lions Indomptables et le staff ont fait l’objet d’une véritable attraction pour le public de Nairobi, avec plusieurs ressortissants camerounais venus soutenir leur équipe pendant les entrainements. Des Kényans ont multiplié des selfies avec les joueurs autant qu’avec les entraineurs. Seedorf s’est montré ouvert à cet exercice de relations publiques, qui participe d’une communication qu’il organise en habitué des médias. Il a prévu une conférence de presse à Moroni demain 7 septembre, un jour après celle de Amir Abdou, le sélectionneur des Cœlacanthes.