Au terme de match ponctué par de nombreuses « erreurs » d’arbitrage, les Camerounaises ont été battues (0-3) par les Américaines.  

Pour son entrée en lice dans cette sixième édition de la Coupe du monde féminine cadette, ce mercredi 14 novembre, au stade Prefesor Alberto Suppici de Colonie Del Sacramento, la sélection camerounaise s’est inclinée devant les Etats-Unis (0-3), au terme d’un match entaché par des fautes d’arbitrage.

Pour ce premier duel dans le groupe C, le tournant du match est intervenu à la 43ème minute quand l’attaquante américaine Maya Doms parti seule dans le dos de la défense camerounaise a été touchée loin de la surface par la gardienne camerounaise Christemille Onomo. Alors que l’arbitre central australienne Casey Reibelt est très loin de l’action, elle est appelée  par son assistante. Dans  la foulée de cette conversation, elle désigne le point de penalty, à la grande surprise du public. Pis, christemille Onomo écope d’un carton rouge direct, pendant que la joueuse américaine reste allonger au sol hors du grand rectangle. Le coach camerounais Stéphane Ndzana sollicite le 4ème arbitre pour comprendre comment une faute commise loin de surface peut être sanctionné d’un penalty et de l’application de la double peine qui a été abolie depuis plus d’un an par la Fifa. Certains y voyaient même une triple peine avec la suspension automatique au prochain match appliquée au joueur fautif.

En effet, la modification de cette loi 12 indique désormais qu’un joueur commettant une faute de pied pour conquérir le ballon, dans la surface de réparation, qui annihile une action nette de but, sera sanctionné d’un pénalty et recevra un carton jaune. Si le même joueur pousse, tire le maillot ou ceinture un adversaire, ou s’il commet une faute grossière pouvant nuire à l’intégrité physique de son adversaire, c’est bien le carton rouge qui s’imposera. En dehors de la surface, en revanche, pas de débat : la sanction technique sera carton rouge. Justement dans le cas de la faute de la gardienne camerounaise, si elle est renvoyée aux vestiaires, il ne pouvait y avoir penalty. La faute ayant été commise loin de la surface.

C’est sur ces entrefaites que  Sunshine Fontes a doublé la mise pour son équipe. Mia Fishel ayant inscrit le premier de la partie à la 22ème minute pendant que les Camerounaises étaient toutes arrêtées, puisque une des leurs se tordait de  douleur dans la surface, victime d’un coup de coude.

En deuxième mi-temps, les intentions offensives camerounaises sont bonnes, mais leur réalisation moins. L’attaquante camerounaise Marie Manga Ngah, grâce à sa vélocité et sa puissance va se créer quelques occasions nettes, mais va tomber sur l’excellente gardienne américaine, Angelina Anderson qui va tout repousser. Pendant que « les Bébés Lionnes » poussent, les Américaines en profitent pour  jouer la contre-attaque avec un troisième but à la clé de Sunshine Fontes à la 81ème minute. Sur un tir des 30 mètres, la gardienne Olga Ngo Esse était trop avancée.

Lors d’une faute qui n’était ni intentionnelle, ni malsaine, l’une des meilleures camerounaises de la partie Claudia Dabda va écoper d’un deuxième carton rouge. C’est à neuf contre onze que ce match d’un niveau moyen va s’achever. Les Lionnes cadettes se retrouvent déjà au pied du mur avant d’affronter dimanche prochain l’Allemagne et le 21 novembre la Corée du Nord, tenante du titre.

Emile Zola Ndé Tchoussi, à Colonie Del Sacramento

Fiche technique

Usa : Anderson Angelina, Morris Makenna, Hunter Smith, Doms Maya, Canniff Jordan (Trinity Rodman, 59ème mn), Fishel Mia, Staude Natalia, Linneham Paylon, Agresti Michela, Jones Sophia

Cameroun : Christemille Onomo, Diane Tchango (Olga Ngo Esse,  45ème mn), Claudia Dabda, Henriette Monkam, Viviane Mefiré, Alice Kameni, Elise Ndomé, Fadimatou Aretouyap (Thienny Nkoumou, 47ème mn), Marie Manga Ngah, Michelle Moumazim.