Depuis le 02 Février 2019, la sélection nationale des moins de 17 ans poursuit sa mise au vert au Centre technique de la FECAFOOT à Mehandan une banlieue au sud de Yaoundé. Pour cette seconde période de préparation, le sélectionneur Thomas Libiih, un des héros de l’épopée camerounaise du mondial 1990 en Italie, a réduit son effectif et convoqué 30 joueurs. Si lors de la première phase, l’accent était davantage mis sur l’évaluation des joueurs, cette seconde phase est plus portée sur le travail technico-tactique. Avec en général une séance d’entraînement par jour dans l’après-midi. A trois jours du terme de ce second stage,  joueurs et encadreurs se félicitent de l’œuvre accomplie mais le sélectionneur déplore les conditions de travail difficiles.

« Nous sommes satisfaits du travail abattu malgré les conditions de travail difficiles. Les jeunes n’arrivent pas à bien s’exprimer compte tenu de la qualité du terrain sur lequel nous travaillons. Ils sont nombreux à avoir des petits bobos. Nous espérons que dans les prochains jours nous aurons à notre disposition un terrain en gazon naturel et le matériel nécessaire pour améliorer notre préparation » a déclaré Thomas Libiih.

Cette préparation, les Lions cadets  l’ont débuté le 08 Janvier 2019 dernier par un stage qui a duré trois semaines.   35 joueurs y prenaient part et l’objectif premier était de remettre à niveau les athlètes après la longue trêve qui a suivi la qualification pour la phase finale de CAN qui aura lieu en Tanzanie au mois d’avril prochain.  Lors de cette première phase, les joueurs avaient disputés plusieurs matches amicaux contre des clubs locaux ou des centres de formation de la région. Des matches quasiment tous remportés par les U17 et très souvent par de larges scores.

Après les deux premières phases, les joueurs auront droit à une troisième phase qui débutera le mardi 19 février 2019 et s’achèvera par la participation au tournoi préparatoire à la CAN qui se déroulera du 01 au 10 mars 2019 à Antalya en Turquie.