Longtemps mené au score et en difficulté dans le jeu,  le Cameroun s’est fait peur et s’en est bien sorti en finissant par égaliser face aux Comores (1-1) ce samedi dans les éliminatoires de la CAN 2019.  

Pour sa première sur le banc du Cameroun, Clarence Seedorf a frôlé catastrophe ce samedi mais ses hommes ont fini par arracher le match nul à l’extérieur face aux Comores (1-1) dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2019. Longtemps menés au score,  les Lions Indomptables doivent leur salut à l’égalisation tardive de l’attaquant d’Angers Stéphane Bahoken (80e).

Le Cameroun est de toute façon déjà qualifié pour la phase finale en tant que pays-hôte mais le technicien néerlandais a pu mesurer le chemin qui lui reste à parcourir à environ 9 mois de la compétition. En titularisant Onana plutôt qu’Ondoa, ainsi que Gaëtan Bong au sein d’un onze très offensif avec 4 attaquants dont la recrue du PSG, Choupo-Moting, Seedorf avait effectué des choix forts.

Bousculé en début de rencontre, le tenant du titre a subi les assauts répétés des Cœlacanthes et c’est tout logiquement qu’El Fardou a trouvé la faille en profitant d’un excellent travail de Selemani côté gauche (1-0, 15 e). Avec un milieu de terrain pas très présent, la réaction camerounaise s’est longtemps fait attendre.  Bousculés en première période, le capitaine Ngadeu et ses  coéquipiers ont ensuite montré un visage plus encourageant au retour des vestiaires.

Et après une première tentative passée hors-cadre, Bahoken a décroché l’égalisation et permis à Seedorf  et aux Lions indomptables de garder leur honneur sauf.   Les Cœlacanthes, eux,  regretteront en revanche d’être passé à côté d’un exploit.