Fédération Camerounaise de Football
CDC 2017 : les Lions affichent un état d’esprit irréprochable.
 Pour sa deuxième sortie, ce jeudi 22 juin 2017 à 16h, le Cameroun est condamné à gagner face à l’Australie pour continuer à exister dans cette compétition.
L’équipe du Cameroun affronte l’Australie ce jeudi, à Saint Pétersbourg, dans le cadre de la deuxième journée des matchs de poule de la 10ème édition de la Coupe des Confédérations. Un match très important dans la perspective de la qualification pour les demi-finales. Après la défaite face au Chili, 2-0, les Lions vont devoir se ressaisir pour triompher de l'Australie, qui a été défait lors de son premier match par l’Allemagne, 2-3. La clé de la victoire résidera sans doute sur la capacité des Camerounais à concrétiser leurs occasions et à rendre plus hermétique la défense.
Après le débriefing, les analyses vidéo (une autre séance est prévue ce matin, mercredi 21 juin) et des diverses observations, le staff technique a ainsi pu se faire une idée encore plus précise de ce qui attend les Lions.
L'espoir reste évidemment présent. "Il y a un coup à jouer, on sait que face à l'Australie, (48ème au classement Fifa, Ndlr) si tu défends bien et que tu es compact, si dans les 20 ou 30 premières minutes tu démontres que tu es présent dans le jeu, tu as ta chance. Mais, il faudra très vite se projeter vers l’avant et être réaliste", plaide le sélectionneur des Lions, qui va sans doute repréciser sa pensée en conférence de presse, en compagnie de Sébastien Siani.
Puis, les Lions visiteront le stade Saint Pétersbourg. En raison de l’état de la pelouse, les deux équipes ne pourront effectuer la traditionnelle  reconnaissance de l’aire de jeu. L’ultime séance d’entrainement d’avant- match est prévue Mercredi soir à 18h30, au stade annexe.
Il faudra donc d'abord avancer avec un état d'esprit irréprochable, ce que ne cessent de marteler aux joueurs le président de la Fecafoot, Sidiki Tombi à Roko et le ministre en charge des Sports, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Une leçon imparable qui a s’y bien fonctionné lors de la brillante participation du Cameroun à la CAN au Gabon.
Depuis leurs arrivés en terre russe, les autorités en charge du football camerounais assistent aux séances d’entraînements et travaillent d’arrache-pied pour galvaniser les Lions indomptables.
Emile Zola Ndé Tchoussi, à Moscou