Fédération Camerounaise de Football
Coupe des Confédérations : les Lions à l’heure des derniers réglages

Arrivée ce mercredi 14 juin 2017 à Moscou à 18h30, (heure locale), la délégation camerounaise s’est installée à Renaissance Moscou Monarch Hôtel .

Deux séances d’entraînements sont prévues ce jeudi, pour des Lions gonflés à bloc, malgré la défaite de mardi dernier face à la Colombie, 0-4. De l’avis du staff technique, la séance d’entrainement individuelle de ce matin, en salle, consiste à un réveil musculaire. Dans l’après-midi à 16h, (heure locale), les Lions vont retravailler les automatismes au stade d’entrainement prévu à cet effet.

Face au Chili, ce dimanche à 19h, (heure du Cameroun), dans un souci de cohérence, le sélectionneur des Lions devrait aligner une équipe sans changement par rapport à leur dernière sortie officielle contre le Maroc. Le match amical face à la Colombie a n’ayant moins été riche en enseignements pour Hugo Broos. « Malgré le fait qu’on ait perdu le match, j’ai vu de bonnes choses sur le terrain. Encore une fois, ça été un bon test pour moi ; sur le plan tactique, ça m’a permis de voir les différentes options avant notre premier match de la Coupe des Confédérations, dimanche. Maintenant, nous devons nous focaliser sur le Chili», préconise le technicien belge.

Le Chili, 4ème au classement Fifa, risque d’offrir une opposition musclée aux Camerounais. La « Roja », comme elle est surnommée, a déjà participé à neuf phases finales de Coupe du monde. Son meilleur résultat est une troisième place décrochée au Mondial de 1962 devant son public. Double tenante du titre de la Copa america, l’ossature de cette sélection sud-américaine repose sur des joueurs comme Alexis Sánchez, (Arsenal), Arturo Vidal, (Bayern Munich), Mauricio Isla, (Juventus de Turin), Claudio Bravo, (Manchester City)…

Pour ce match, face au Chili, il n'y a pas de raison que Hugo Broos remanie de fond en comble un onze qui lui a donné entière satisfaction à la Can au Gabon. Mais il y a quand même une interrogation. Qui pour remplacer Oyongo Bitolo ? Malgré son forfait pour blessure, le patron technique des Lions demeure optimiste et ambitieux. « L’équipe du Cameroun reste compétitive, assure-t-il. Bien que ce soit embêtant de perdre un joueur, bien évidemment. Mais bon, ce n’est pas pour ça qu’on doit commencer la compétition en se disant « on va faire de notre mieux ». Non. Je ne me fixe pas d’objectif, mais quand on commence une compétition on a l’ambition d’aller le plus loin possible. »

Quelques heures avant le coup d'envoi de la 10ème édition de la Coupe des Confédération, la Russie est prête.  Les matchs de la cette compétition, qui se disputeront dans quatre villes, (Moscou, Saint-Pétersbourg, Kazan et Sotchi), se joueront dans stades neufs ou totalement rénovés. Sur certains immeubles de l’immense boulevard Lénine, au centre de Moscou, le drapeau de la Fifa sur la façade des buildings annonce déjà  l’édition  2018 de la Coupe du monde dont le Cameroun souhaite y participer.  Mais ça, c’est une autre histoire.

Emile Zola Ndé Tchoussi, à Moscou