Fédération Camerounaise de Football
Cameroun-Venezuela : Déclarations d'après match

Minkreo Birwe : «Nous ne sommes pas au niveau »

« Après un match comme celui-ci, il est évident qu’on n’est pas satisfait et même déçu puisqu’on n’a pas gagné. Je dois dire que se sont pratiquement les mêmes erreurs observées lors du premier match qui ont été reproduites lors de ce match. Il s’agit des erreurs individuelles, des problèmes de gestion des émotions. Ce sont des problèmes qu’ont ne peut pas résoudre en un jour. Puisque chaque individu a d’abord sa personnalité, on a beau donner tout ce qu’on a sur le plan technique ou sur le plan tactique cela prend du temps pour s’améliorer. Il faut aussi dire que nous avons une catégorie de jeunes qui sur le plan psychologique sont assez instables. Nous avons pensé que nous avons amélioré ce côté-là mais malheureusement ce n’est pas le cas. Maintenant pour ce qui est de la tactique que nous avons mis en place, lors du premier match nous avons joué avec un seul avant centre la dernière fois. Aujourd’hui nous avons joué avec quatre attaquants donc deux avant-centres et deux milieux de couloir. Il nous a surtout manqué de l’efficacité puisque au regard des statistiques, il y avait de la densité dans notre jeu. Ce que je retiens sur l’ensemble des deux matches,  c’est surtout la gestion du match sur le plan psychologique, sur le plan du mental. Il faut reconnaître que nous ne sommes pas au niveau. Et même sur le plan technique et tactique on a des petites lacunes. Il faut aussi avouer que nous avons beaucoup appris. Car il faut aussi voir dans quel environnement nous évoluons, dans quel environnement ces filles ont été sélectionnées ; certaines sont avec nous depuis dix mois, d’autres depuis trois mois seulement. C’est dans un environnement où il n’y a pas de centre de formation pour les jeunes filles, où il n’y a pas vraiment de championnat donc les filles ne sont pas suffisamment entraînées, formées. Nous avons observé que nous avons des problèmes sur le plan de la réception et de la transmission du ballon.  Je pense que, c’est surtout à ce niveau là qu’il faut tirer des leçons. »

 Deyna Castellanos,

« Ce but, je l’ai marqué. Ce n’est pas de la chance, c’est de l’expérience, le travail. J’ai fait cette frappe avec l’intention de marquer. J’ai réussi, c’est une très bonne chose. Cela fait plusieurs années que je joue en sélection nationale. Donc, ce n’est pas de la chance mais de l’expérience. »