Fédération Camerounaise de Football
Madagascar 2017 : Les bébés lions seront de la fête
C’est sur le score de 5-1 que les Camerounais ont pris le dessus sur les Soudanais au stade Omnisports de Bafoussam.
Dès le coup d’envoi donné à 15h00 par l’arbitre central le Sud africain Tinyiko Victor Hlungwani, les Camerounais se sont jetés à l’eau pour rattraper le retard et se qualifier. A la 15ème minute de jeu, Zobo Stéphane, dossard 9, d’un coup de tête rageur achève la belle symphonie menée par Bella Christian, dossard 7. A la 18ème minute, suite à une incompréhension Bella et Zobo, le Cameroun manque de saler l’adition. A la 22ème minute, Bella Christian, grand artisan du jeu des Camerounais, reprend le corner tiré de la gauche par Kingue Stève. Les Camerounais, devenus maîtres du jeu et rassurés de leur qualification se donnent des libertés techniques. Abessolo Landry, le maitre du jeu des Camerounais confirme son statut de leader technique du groupe. Il ne se fait pas prier pour enchaîner des actions techniques dans le couloir gauche avant d’offrir une passe à Ewangue Stephen qui est fauché dans la surface de réparation soudanaise : penalty. Il est tiré par Ewangue Stephen à la 28ème minute. C’est sur le score de 3-0 que les deux sélections vont à la pause.
A la reprise à 16h03, le Cameroun affiche sa volonté de remporter le match sur un large score. Liberté d’action et jeu collectif s’alternent avec en prime moins de déchets. A la 52ème minute, Zobo Stéphane marque le 4ème but camerounais consécutif au corner tiré par Bella Christian. Dans les gradins, c’est la grande joie. Zobo, encore lui, est fauché par Ammar Mohamed dans les 35 mètres de la partie soudanaise. Le Cameroun en profite pour marquer son 5ème but et consolide sa qualification à la 79ème minute. Il y’a alors un relâchement chez les poulains de l’entraîneur Bertin Ebwele qui se font surprendre à la 85ème minute par Shihabeldeen Siddig entré à la 51ème minute en remplacement de Abduels Amad.
A la 95ème minute lorsque l’arbitre central siffle la fin de la rencontre, il ne reste que 10 Soudanais sur le terrain Mazin Mohamedin donc le jeu était viril et haché ayant écopé son deuxième carton jaune synonyme de carton rouge à 87ème minute.
[caption id="attachment_6745" align="aligncenter" width="480"]Les lionceaux célébrant un but Les lionceaux célébrant un but[/caption]
Dans le groupe pour le match retour, l’entraîneur Bertin Ebwele a introduit Mbah Tambou Gilles, gardien à l’école de football des Brasseries du Cameroun pourtant absent au match aller au Soudan qui a profiter pour faire étalage de son talent, Eto’o Eyenga James de Mussango à Yaoundé a fait son entrée au milieu du terrain et Toube Borris, attaquant qui revient de blessure qui lui, n’a pas disputé ce match.
Pour l’entraîneur camerounais, « C’est maintenant que le travail commence. Nous allons redoubler d’efforts. Nous allons faire des prospections juste pour des réajustements pour doubler des postes. Dans l’ensemble nous sommes satisfaits et remercions tous les acteurs de cette qualification ». Malheureusement, les Soudanais ne sont pas venus à la conférence de presse. Ils devaient rallier en urgence l’aéroport pour prendre le vol pour Douala où ils prendront la correspondance le 03 octobre pour le Soudan.
Le 2 octobre 2016 s’est joué à Bafoussam le match retour du dernier tour des éliminatoires qualificatives pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Madagascar 2017. Au match aller, les Camerounais se sont inclinés sur le score de 4-2. L’entraîneur principal de l’équipe du Cameroun, Bertin Ebwele Ndingue, avait promis renverser la vapeur : « Il y’a eu quelques erreurs de jeunesse au match aller, nous les corrigerons. Je promets que nous marquerons au moins trois buts sans encaisser ». Le match retour s’est donc préparé dans les meilleures conditions psychologiques pour la partie camerounaise. Un seul mot animait les conversations, qualification. Et sur le terrain, ils n’ont pas fait dans les détails en dominant très largement leurs adversaires du jour.
L’avant match
Déjà le 1er octobre 2016, lors de la réunion technique, toutes les dispositions ont été prises afin de garantir le plus de transparence et d’hospitalité, éléments chers au Cameroun. Le Commissaire du match et les représentants des deux sélections ont affichés leur détermination à n’offrir que le meilleur afin que seules les valeurs positives priment sur la détermination et l’envie d’être de la fête à Madagascar.
Côté camerounais, la présence des responsables de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) et des autres invités de marque aux côtés des joueurs a été plus que salutaire. On y retrouvait, outre le président Tombi A Roko Sidiki, les Vice-présidents : Alioum Alhadji, Mbella, Pierre Joseph Batamak, M. Samuel Wembe, membre du Comité Exécutif, son Excellence Albert Roger Milla, Blaise Moussa Secrétaire Général de la Fécafoot, Ebode Tsanga Eugène Patrick (SGA), Abéga Nguini Gilles (DAF) Faustin Mbida (Directeur du Cabinet du Président de la Fécafoot) et d’autres chefs de départements. En bonnes places aussi se trouvaient à la tribune, MM Nzezte Emmanuel, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bafoussam, Awa Fonkam Augustine, le Gouverneur de la Région de l’ouest et le Préfet de la Mifi, Fover Joseph. Les populations de l’Ouest ont fait un déplacement massif pour encourager leur équipe. C’est un contrat social bien rempli.
Les joueurs et leurs encadreurs ont souhaité là au Comité Exécutif élu un joyeux anniversaire le 28 septembre 2015.
Sandeau Nlomtiti, à Bafoussam