Fédération Camerounaise de Football
Afrique du Sud-Cameroun : Hugo Broos annonce des changements

Après la séance de décrassage de ce lundi 28 mars à Durban, le sélectionneur des Lions a fait des déclarations fortes.

Hugo Broos n’est pas content de la prestation des Lions et il le fait savoir. Pour  sa première communication à Durban, avant le match retour contre l’Afrique du Sud, le technicien belge est allé droit aux buts.

Au Princess Magogo Stadium, il a avec le recul, fait l’analyse de son premier match officiel avec Lions. D’un ton calme est très lucide, il a fait le diagnostic suivant : « Je suis conscient que le match de samedi dernier n’est pas celui qui était espéré. Nous avons pu revenir deux fois au score après 1-0 et 2-1, c’est une bonne chose. Nous savons que ce n’était pas facile. Les Sud-africains ont été meilleurs dans la maîtrise du ballon, dans la vivacité. C’était vraiment une grande différence avec nos joueurs. On a essayé de se battre et même là, on a un peu échoué. Après le match de samedi, je dois conclure que pour la rencontre de demain, il faut des changements. C’est évident. On ne peut pas continuer comme ça ».

Pour contrer les pénétrations des Bafana Bafana et avoir une meilleure emprise sur le match, le sélectionneur des Lions annonce des remplacements dans son onze de départs.

«Ce sera dur pour certains joueurs, parce que je ne suis pas satisfait de la prestation globale de l’équipe. Ne me demandez pas qui, parce que je ne vous le dirai pas.  Maintenant, pensez qu’avec des changements, ça va changer du jour au lendemain, pas du tout. Le football moderne est devenu un football d’abord de vitesse. Pure. Si, je suis plus rapide que toi, j’ai une meilleure vitesse d’exécution, ça c’est le football moderne. On n’a pas su le faire samedi dernier. A ce niveau, on a reçu une petite leçon de l’Afrique du Sud », déclare-t-il.

La réflexion d’Hugo Broos  va au-delà de la double confrontation  face à l’Afrique du Sud. A cours termes, il estime qu’au Cameroun, on doit prendre les meilleures décisions pour l’avenir du football.

 S’inspirant de l’exemple de l’Afrique du Sud, Hugo Broos pense ceci : « On n’a pas assez de joueurs qui sont grands et qui ont beaucoup de forces. Prenons l’Afrique du Sud comme exemple, et vous voyez ce que le football est devenu. Ok, il faut des grands joueurs mais qui sont surtout vivaces et rapides. Avant, on faisait 10 km de courses pour tenir lors d’un match. Maintenant, il faut savoir faire 100 sprints sur 50 mètres. Il y a un changement et on doit suivre ce changement pour l’avenir, dans la détection des joueurs et aussi dans leur formation. Je pense qu’il y a un grand travail à faire pour le Cameroun et on va essayer de faire ce travail. Certainement, on fera des changements pour demain et dans l’avenir. Moi, je veux suivre le football moderne. Si on continue à fonctionner comme on le fait en ce moment, le retard sera difficile à rattraper.»

Tenu en échec sur ses propres installations samedi dernier (2-2), le Cameroun, qui n’a jamais battu l’Afrique du Sud en match officiel, veut briser le signe indien, afin de conserver le leadership dans son groupe M, des éliminatoires de la Can « Gabon 2017 ».

Au vu de la mise en place tactique effectuée par Hugo Broos, lors de son mini-match, tout laisse à croire que le Cameroun évoluera avec une équipe renforcée au milieu de terrain. On passera donc du 4-3-3 de samedi dernier, à un schéma en 4-4-2.

S’étant entretenu lors de l’ultime séance d’entraînement seulement avec Dani Ndi et Anatole Abang, tout laisse à penser que ces deux derniers seront alignés d’entrés sur les couloirs.

En rappel, avant les matchs de la quatrième journée, le Cameroun est premier dans sa poule, avec sept points, suivis de la Mauritanie qui compte six points, l’Afrique du Sud, deux points et la Gambie, un point.

 Emile Zola Ndé Tchoussi, à Durban